Cher-es ami-es,

Au terme de plus de deux heures et demi de débats, les députés ont interdit les insecticides néonicotinoïdes. Cette interdiction a été adoptée à une courte majorité puisque sur les 58 députés présents, 30 ont voté « pour ». De fait, notre pétition “Interdire les pesticides néonicotinoïdes, c’est possible” soutenue par plus de 137 000 personnes est clairement à l’origine de cette première victoire !

Notre joie a été malheureusement de courte durée car un amendement repousse la date d’application de cette interdiction au 1er septembre 2018 (initialement fixée au 1er janvier 2017 par la commission du Développement Durable). Entre ce vote et l’interdiction définitive prévue le 1er septembre 2018, plus d’un million de colonies d’abeilles auront disparu en France !

Ce report de l’interdiction fait écho aux pressions du ministre de l’agriculture chimique qui a mis tout son poids dans la balance pour tenter d’éviter une interdiction des pesticides « tueurs d’abeilles ». Stéphane Le Foll a multiplié les pressions, notamment en adressant un courrier aux députés socialistes afin de les enjoindre de remettre en cause l’interdiction.

Avec vous, nous resterons donc mobilisés afin de réduire ce délai incompréhensible accordé au lobby de l’agrochimie.

La page complète sur le site agirpourlenvironnement.org ici