En tant que grand argentier de notre Amap, j’ai une petite confession à vous faire :

Comme vous le savez peut-être, une vilaine rumeur, cours à mon sujet :

En effet, certaines mauvaises langues ont prétendu que j’aurais financé l’achat de mon Porsche Cayenne grâce à vos cotisations et autres chèques initialement destinés à nos producteurs ! On devrait toujours se méfier des rumeurs, surtout si on en est la cible, car elles peuvent s’avérer parfois exactes ! Donc, c’est avec plein de remords que je vous l’avoue : oui j’ai bien détourné à mon profit cotisations et autres chèques pour les investir dans ce moyen de locomotion. Cependant, pour ma défense, alors que vous connaissez certainement aussi bien que moi les tarifs du dit véhicule, ce détournement ne m’a permis, hélas, que de rajouter l’option allume cigare. En effet, les chèques de nos paniers ne sont pas si gros que ça ! D’ailleurs, si cela avait été le cas, notre ami Greg roulerait aujourd’hui en Vel Satis !

Décidemment,  il me fallait une autre source de financement. Par chance comme nous habitons près de ce magnifique pays qu’est la Suisse, et faisant jouer mes relations mondaines, j’ai bénéficié donc d’un petit coup de main d’un ami, dont par souci déontologique, et par respect pour sa charmante épouse Cathy, je tairai le nom. Sachez seulement que son prénom commence par « fi » et se termine par « lou ».

Or il se trouve que cet ami est bien placé dans le milieu bancaire genevois où on le surnomme le whitewashing de l’UBS ou encore le lave linge du Crédit Suisse ! D’ailleurs, en parlant de whitewashing, depuis qu’il exerce ses talents, son épouse a fait fortune dans le commerce de peinture notamment de peinture blanche ! Mais fort heureusement, je vous rassure, il s’agit de peinture bio !

Comme je vous l’ai indiqué plus haut, ma démarche de ce soir est non seulement de vous avouer ma faute, mais également de vous convaincre que j’ai fait depuis repentance. En effet, de ce fait, je ne pouvais en aucune façon garder cette voiture aussi salement acquise que polluante à l’usage. C’est vous dire ! Mais comme le dit si bien mon ami sus nommé qui n’est d’ailleurs pas à une bouteille de chianti près : « boire ou choisir, il faut conduire ! » C’est donc la mort dans l’âme que j’ai décidé de revendre mon Cayenne série spéciale « chasse pêche nature et tradition » pour investir dans un modèle enfin propre, à savoir une Tesla modèle X à 140000€. Un bolide qui fait le 0 -100km/h en moins de 3 secondes, mais des secondes propres vous dis-je ! Une limousine d’à peine plus de 2 tonnes 5 dont 1 tonne de batterie, mais des tonnes propres, comme c’est indiqué sur la notice.

Depuis, quel bonheur de se sentir enfin propre !!! Je n’ai qu’un regret, en fait, ma Tesla, je la voulais d’une certaine couleur, mais malheureusement, cela n’a pas été possible, il n’y avait plus de peinture blanche !