COMME UN PIED DANS UNE CHAUSSURE TROP PETITE

Créé(e): 14/06/2015 - 18:00
chaussure

Comme un pied dans une chaussure trop petite, on se sent parfois inconfortable dans nos vies et on finit par se faire des ampoules à l’âme. On se sent malmené, prisonnier, mais résigné « il faut bien payer la maison, la voiture et les factures ! » on fait contre mauvaise fortune bon cœur et on plie. On plie sous un rythme effréné : métro, boulot, dodo… auquel s’ajoute les longs trajets sur les routes encombrées, les courses, les lieux surpeuplés, les tâches ménagères, les enfants, l’entretien extérieur, les loisirs, les visites en famille, chez les amis… et la liste est encore longue.

Malheureusement les enfants ne sont pas épargnés avec les nouveaux rythmes scolaires qui les contraignent cinq jours par semaine à suivre le rythme des adultes. Vous me direz : personne n’en meurt ! Et malheureusement si… les burnout se multiplient, tout comme les dépressions et les nombreuses reconversions professionnelles sont bien le signe du mal être ambiant. Tout n’est pas si noir mais la tendance est plutôt lourde et orageuse. Et à la fin de ces journées harassantes qu’en retirez-vous ?

Dans cette rivière tumultueuse qui semble emporter tout et tout le monde, j’aime penser que L’AMAP est devenu comme un petit radeau qui permet de prendre le temps de souffler, de discuter autour des paniers. Pour ceux qui le souhaitent, il y a les rencontres : pique-niques chez les producteurs, projections-débats, fête de l’AMAP, temps d’aide aux producteurs… et ces jours-là le petit radeau devient une île bien stable et agréable à vivre. Croyez-moi, on aurait presque envie de s’y installer !

Votre AMAP grandit mais toujours dans le respect des valeurs qu’elle véhicule et des êtres humains qu’elle rassemble. Même si depuis 2012 elle a beaucoup évolué, elle reste encore un gros bébé en phase d’allaitement : pour ceux ou celles qui n’ont jamais allaité, comprenez par là qu’elle demande beaucoup et régulièrement à tout le Comité pour pouvoir fonctionner. Vous pouvez d’ailleurs venir rejoindre l’équipe même pour de petites actions ponctuelles, toute participation est la bienvenue.

Et elle DOIT fonctionner cette AMAP! Aujourd’hui, même si elle est un débouché timide pour nos producteurs de viande, elle est essentielle pour nos maraîchers entre autres. Et je n’aborde ici que l’aspect économique. Gardez à l’esprit que nos amis du Montailloux ne fabriquent plus leurs produits laitiers que pour vous depuis le coup dur qui a décimé tout leur troupeau. Ils trouvent aussi un réconfort moral dans vos échanges du mercredi.

D’autres alternatives dans divers domaines fleurissent un peu partout, si vous doutez encore de l’ampleur de ce maillage de bonnes intentions mises en œuvre, je vous encourage à vous rendre à Alternatiba Léman à Genève les 19 et 20 septembre 2015.

J’espère que cette AMAP est aussi enrichissante qu’agréable pour chacun de vous et je vous remercie de participer à cette belle aventure.
Les beaux jours étant maintenant installés et tout l’été qui s’offre à vous, je vous souhaite de belles vacances !
Véronique

Commentaires

à propos de l'auteur

Véronique
Adepte de l'AMAP, on m'appelle La Belle Bio ou Label Bio, à vous de choisir ;-)

à voir aussi

19/08/2016 - 14:48
Les hormones Simone
11/04/2016 - 09:29
statue pardon
16/06/2015 - 18:00
aimant et billes
12/05/2015 - 18:00